À propos du peintre André Lanskoy

Biographie André Lanskoy (1902-1976)

Andreï Mikhailovitch Lanskoy (Андрей Михаилович Ланской), fils aîné du comte Mikhail Mikhailovitch Lanskoy, est né à Moscou le 31 mars 1902.

► La famille Lanskoy est installée à Saint-Pétersbourg où le père dirige une banque. André fréquente le Corps des Pages, puis poursuit sa scolarité dans un lycée privé. Il est fasciné par la couleur, les petrouchkas, le maquillage des clowns,...

► En 1917, Lanskoy est inscrit à l'école des Cadets de Petrograd. Le 22 octobre, naissance de sa sœur Nathalie, qui épousera Alexis Népomiastchy. Révolution d'Octobre et début de la guerre civile.

► En 1918, la famille Lanskoy se réfugie à Kiev où André fréquente l'atelier d'Alexandra Exter et exécute ses premières œuvres (dont des aquarelles fantastiques), dont aucune n'a été conservée.

► André Lanskoy intègre l'Armée blanche en 1919, qu'il suit jusqu'à sa débâcle, puis part rejoindre ses parents à Berlin.

► Lanskoy arrive à Paris en 1921. Il prend des conseils auprès de Soudeïkhine, présent à Paris de 1920 à 1922. Il peint d'après nature et rencontre Mikhaïl Larionov.

► Première exposition à la galerie La Licorne en 1923, en compagnie d'artistes russes, dont Chaïm Soutine. Il expose également à la mairie du XVIème avec Larionov et Natalia Gontcharova. Participe pour la première au Salon d'Automne. Les collectionneurs Zborowsky et Snegaroff commencent à acheter sa peinture.

► Le père d'André Lanskoy meurt en 1924.

 

► En 1924, Lanskoy participe au groupe Tcherez, expose à la galerie Carmine et envoie 2 tableaux au Salon d'Automne. Il signe un contrat de 2 ans avec la galerie Bing.

► Il expose au Salon d'Automne à partir de 1924. En décembre 1925, il expose 35 tableaux, dont le Portrait de la Comtesse Lanskoy à la galerie Bing. Roger Dutilleul lui achète un premier tableau, Intérieur dans un salon (Chaville).

► 1930-1936 : Lanskoy expose régulièrement à l'Exposition d'Art russe en compagnie de Chagall, Larionov, Pougni, etc. Son travail est soutenu par Roger Dutilleuil et son neveu Jean Masurel.

► En 1938, Lanskoy exécute une série de gouaches figuratives, semi-figuratives ou abstraites. En février 1942, il expose ses peintures abstraites à la galerie Berri-Raspail. Du 4 au 20 mai 1944, il expose à la galerie Jeanne Bucher Gouaches et toiles d'André Lanskoy; à cette occasion, Nicolas de Staël découvre son travail demande à le rencontrer; ils deviennent amis.

► 1945-46 : Lanskoy participe à l'exposition Vingt ans chez Jeanne Bucher en compagnie de Chagall, Picasso, Braque, Léger, Max Ernst, Miró, Kandinsky, Staël, etc.

► En mars 1948, exposition Lanskoy, 1944-48 à la galerie Carré (24 œuvres sont exposées). En 1949, l'Etat achète une huile de Lanskoy, Multitude.

► Novembre 1950 : Lanskoy participe à l'expostion Young painters USA and France organisée par Leo Castelli en compagnie de Dubuffet, Staël, Soulages, Rothko, Pollock, etc.

Il commence à s'intéresser à la tapisserie et fait la connaissance de Maurice Chassagne.

► 1951 : exposition personnelle Œuvres de 1925 à 1935 à la galerie Jacques Dubourg. 

► 1952 : 82 tableaux figuratifs ou abstraits à l'exposition Lanskoy 1925-1952, van figuratief naar abstract, à Anvers. Nombreuses expositions à l'étranger (Carnegie Institute, Chicago, Lausanne, Zurich, Anvers, ...).

► 1953 : Exposition Lanskoy, peintures de 1925 à 1953, galerie Arthur Tooth & Sons, Londres. Lanskoy participe à l'exposition Younger European Painters, Guggenheim Museum, New York.

► 1955 : exposition personnelle André Lanskoy, Oljemålningar 1944-1955, Stockholm.

► En 1956, le musée national d'art moderne achète le Grand dessin camaïeu noir et blanc.

► 1957 : Lanskoy, Early and Recent Paintings, Fine Arts Associates, New York.

 

► 1959 : Lanskoy commence à exécuter les collages pour le Journal d'un fou et les gouaches pour la Genèse. Exposition Lanskoy à la galerie Albert Loeb de New York. Il exposera de nouveau dans cette galerie en 1960 et en 1962.

► 1960 : le musée Guggenheim de New York achète une huile, Lecture à voix basse (1957).

► 1961 : exposition collective Les peintres russes de l'Ecole de Paris, à la Maison de la Pensée française, avec notamment Chagall, Sonia Delaunay, Gontcharova, Kandinsky, Larionov, Poliakoff, Pougny, Soutine, Staël et Zadkine.

► 1963 : le Fonds national d'art contemporain achète une huile, Signe de vie, en dépôt au musée d'art moderne de Saint Etienne.

► 1965 : exposition André Lanskoy à la galerie Knoedler & Co, New York.

► 1966 : achat par la Ville de Paris de Théologie et urbanisme, par le musée de Grenoble de Printemps mouvementé, par le musée national d'Art moderne du dessin Verre cassé et par le Mobilier national de Composition, modèle pour un tapis. 

► En 1967, l'Etat lui achète une huile Une autre source et le Mobilier national une tapisserie, Mouvement détourné.

► 1970 : Lanskoy expose à Mulhouse Le Journal d'un fou, La Genèse, Cortège et Dédale.

► Carlo Signorini collabore avec Lanskoy à une cinquantaine de mosaïques réalisées à Ravenne de 1973 à 1976.

► En août 1973, la mosaïque pour le hall de l'université de Rennes est exposée au cloître des franciscains de Ravenne, avant d'être transférée à Rennes.

► En juin 1974, exposition de mosaïques à l'aéroport Bâle-Mulhouse. Deux sont achetées, par le musée de Colmar et la chambre de commerce de Mulhouse.

► Dans la nuit du 21 au 22 août 1976, André Lanskoy meurt dans son atelier boulevard Pereire.

► L'Association des Amis d'André Lanskoy est créée en 1977 sous la présidence de Maître Gérard Cahn, à laquelle adhère Jean Masurel.

► 1979 : donation Geneviève et Jean Masurel au LAM de Villeneuve d'Ascq, comprenant une soixantaine d'œuvres de Lanskoy.

► 2006 : André Lanskoy 1902-1976, pour le trentième anniversaire de sa mort, musée d'Etat des Beaux-Arts-Pouchkine, Moscou et Musée national russe, Saint Pétersbourg.

► 2012 : Lanskoy, un peintre russe à Paris, exposition au LAM de Villeneuve d'Ascq


Extrait du texte publié par 

Magali Le Mens et Nathalie Poisson-Cogez

dans le catalogue de l'exposition du LAM (2012).

 


voir aussi